​RESUMÉ DU PROJET

Le projet ISOLAT – Rompre les frontières met en évidence deux nécessités observées par les concepteurs, pratiquants d’éducation informelle, en contact avec des jeunes en Europe et dans le bassin méditerranéen :

L’objectif d’ISOLAT est de porter sa contribution dans la recherche de réponses à ces nécessités, proposant aux YW d’apprendre la pratique du Théâtre in Forum, TF, l’expression plus dynamique de la méthode Théâtre de l’Opprimé, patrimoine professionnel et humain depuis plus de vingt ans du chef de file. Pratiqué avec succès par des jeunes et adultes partout dans le monde, le TF est en soi- même l’outil pour rompre les isolements :  encourageant  les gens à monter sur scène pour agir sur les conflits d’actualité,  rompant ainsi l’isolement entre artistes et public, le TF propose aux  citoyens la possibilité d’être protagoniste d’actions qui peuvent transformer leur quotidien. Il s’agit de créer des spectaCteurs.

Le projet va plus loin. Il transfère aux YW les compétences pour utiliser en toute autonomie la méthode du TF, ici en pleine évolution parce que pour la première fois, en associant les technologies numériques, il propose des actions formatives conjointes, pour faire agir des groupes de jeunes de quatre différents pays. En valorisant l’utilisation par les jeunes de la technologie, générateur  de choix et actions qui potentialisent concrètement leur rôle localement, mais en les ouvrant à une vision européenne et plus.

ISOLAT répond ainsi aux objectifs stratégiques d’Europe 2020 :

1°)  En confirmant l’ouverture vers l’apprentissage non-formel, informel et la reconnaissance des résultats de ce type d’actions ; en  rendant plus attrayant l’apprentissage –  aussi par le biais du développement de nouvelles formes de connaissances  et l’utilisation de la « technologie d’enseignement et de connaissance. »

2°)  En promouvant « l’égalité, la cohésions sociale et la citoyenneté active ».

3°)  En favorisant « l’acquisition de compétences transversales » : particulièrement les compétences numériques, « apprendre à apprendre » et la sensibilisation aux thèmes culturels. En associant des « communautés d’enseignement plus vastes, comprenant des représentants de la société civile ».

Mais également en assumant les défis du potentiel de capital humain des jeunes dans leur participation active dans la société,  luttant contre les discriminations  de toute forme, surtout celles concernant les jeunes défavorisés.  (Résolution 27/11/09 sur les jeunes)

Le projet privilégie la méthodologie «  bottom-up »,   recherche -action, en valorisant au maximum les compétences et expériences concrètes des YW, captées pendant le parcours  d’apprentissage ainsi que sur  l’expérimentation pendant les quatre TF -  un pour chaque partenaire éducatif-  soutenus par la plateforme TIC.

Les résultats à obtenir sont : le nouveau modèle de TF  numérique, disponible pour toutes les organisations éducatives, associé à spécifiques Modules Formatifs en  e-learning et ses Lignes directrices. À cela s’intègrent, suite à  un processus de recherche spécifique, les définitions d’un « Cadre  des compétences de YW » pour l’utilisation des TF.

Pendant 14 mois, seront directement engagés dans le projet plus de 60 YW et 200 jeunes des 4 pays partenaires, et autre 500 en Europe, entre YW, étudiants de cours de communications,  arts et pédagogie, pouvant témoigner des qualités de ce processus d’ expérimentation et de ses produits.

Les résultats seront disponibles en cinq langues, gratuitement sur la plateforme on line, synergique et ouverte à tout stakeholder, pour leur  diffusion et  utilisation par un public le  plus large possible, encore pendant  deux ans après la clôture du projet.

A moyen et long terme  le projet peut favoriser :